• pt-pt
  • en
  • fr
  • es
  • de

COMMENT TOUT A COMMENCÉ

Créés en 1949 par Álvaro Justino Matias, les bonbons pectoraux du Dr. Bayard, s’inspirent d’une formule thérapeutique française et sont encore aujourd’hui synonymes de tradition et de qualité, tout en conservant la recette originale, qui perpétue la mémoire de génération en génération.

Álvaro Matias, né à Almeida (district de Guarda) en 1914, quitte sa ville natale tout juste à l’âge de 16 ans pour se rendre à Lisbonne pour chercher de meilleures conditions de vie. Dans la capitale, il a occupé pendant une dizaine d’années plusieurs emplois jusqu’à trouver un emploi stable d’apprenti commis-voyageur dans une épicerie de la Rua da Prata, dans la Baixa de Lisbonne. Il pensait, à l’époque, émigrer au Brésil, et ne savait pas encore que ce travail lui ouvrirait les portes à une rencontre qui allait modifier sa vie.

historia_fotos1

C’est dans cette épicerie qu’en 1939, au début de la Seconde Guerre Mondiale, Álvaro Matias servit un médecin français exilé au Portugal en utilisant ses connaissances rudimentaires de la langue française. À partir de ce jour, le Dr. Bayard devint un client fréquent et, au fil du temps, deviendra un ami proche d’Álvaro. Durant son temps libre le commis-voyageur a servi de guide touristique au français, ainsi qu’à sa femme et sa fille, en leur faisant découvrir les merveilles de la ville de Lisbonne. En échange, le docteur lui donnait des cours de français.

Cependant, au cours de ces cinq années à Lisbonne, la situation économique du Dr. Bayard s’aggrave, et Álvaro Matias finit para l’aider tout en lui fournissant non seulement des produits essentiels – pain, beurre, riz – qui devient rares avec la guerre, et alla jusqu’à lui remettre une partie de son salaire. À la fin du conflit, le médecin français et sa famille regagnèrent la France, mais non sans avoir remercié leur ami portugais en lui laissant le bien le plus précieux qu’ils possédaient: la recette des « bonbons pectoraux du Dr. Bayard », gardé dans de petites boîtes rondes en métal ornée avec un dessin d’un visage en toussant.

En 1949, après avoir recours à l’aide d’un fabricant professionnel, commença la fabrication artisanale des bonbons avec l’aide de sa femme et d’une sœur. Le succès des bonbons avec la signature et les dessins originaux Dr. Bayard fut presque immédiat et très vite la production dépassa les six kilos par jour. La demande des bonbons contre la toux et l’irritation de la gorge ne cessa de croître, et avec le succès, la recette a donc été perfectionnée, les quantités ajustées et l’activité commença à prospérer.

1914 – Naissance d’Álvaro Justino Matias à Vale da Mula, village de la commune d’Almeida, district de Guarda.

 

1930 – Avec seulement 16 ans, Álvaro Matias quitte sa ville natale et part pour Lisbonne, à la recherche d’opportunités qui lui permettront de mener une vie meilleure.

 

1939 – Alors qu’il travaillait comme commis-voyageur dans une épicerie de la Rua da Prata, dans la Baixa de Lisbonne, il rencontre le Dr. Bayard, un médecin français exilé au Portugal à cause de la Seconde Guerre mondiale. Le commis-voyageur et le docteur deviennent proches. Álvaro Matias sert de guide pour la famille Bayard et, en retour, le médecin lui donne des cours de français. Pendant le séjour du Dr. Bayard au Portugal, Álvaro Matias l’aide même à obtenir des produits essentiels tels que du pain, du beurre et du riz.

 

1944 – À la fin de la Seconde Guerre mondiale le Dr. Bayard et sa famille retournent en France. En guise de remerciement, ils laissent à Álvaro Matias une boîte en métal avec une recette de bonbons médicinaux à l’intérieur, ceux-ci ayant beaucoup de succès dans son pays, pour soigner la toux et l’irritation de la gorge.

 

1949 – Álvaro Matias commence à produire ces bonbons pectoraux à la maison, avec l’aide de sa famille. Sur l’emballage, la signature du Dr. Bayard et le dessin d’une personne qui tousse sont fidèles aux papiers laissés par le médecin français.

 

1969 – Vingt ans après les premières productions artisanales, Álvaro Matias achète les premières machines industrielles et crée la fabrique de bonbons Dr. Bayard dans une petite rue d’Amadora.

 

2007 – Les fils d’Álvaro Matias héritent de la position de leurs parents, José António Matias prenant la direction de l’usine Dr. Bayard avec la collaboration de ses enfants et de sa nièce, tout en maintenant la tradition familiale et faisant perdurer l’affaire, tel quel les bonbons, “de génération en génération”.

 

2016 – Dr. Bayard lance une boutique online avec des livraisons dans le monde entier.

historia_pacotes_vintage

En 1969, Álvaro Matias acheta la première machine industrielle et l’installa dans l’usine de bonbons Dr. Bayard, toujours au même endroit à ce jour. Située dans une petite rue à Amadora, l’usine des bonbons Dr. Bayard demeure aujourd’hui une entreprise familiale et la production des bonbons pectoraux est poursuivie par le fils du fondateur, José António Matias, et ses petits-enfants.

La formule des bonbons pectoraux du Dr. Bayard reste inchangée par rapport aux premières productions, et la recette du Dr. Bayard livrée à Álvaro Matias continue, à ce jour, bien cachée dans la boîte en métal qui renferme la mémoire d’un produit aux qualités thérapeutiques connu et reconnu pour sa qualité.

Le secret des bonbons Dr. Bayard est le mélange des ingrédients et de leurs qualités thérapeutiques, ainsi que le réglage des machines, qui définissent certaines températures et certains temps de séchage.

historia_fotos3
historia_fotos2

Située, encore aujourd’hui, dans une petite rue à Amadora, l'usine du Dr. Bayard et la production des bonbons pectoraux sont poursuivies par le fils du fondateur, José António, et ses petits-enfants, André, Daniel et Susana.

historia_fotos6

Dr. Bayard, la tradition qui se renouvelle de generation en generation.